lundi 31 août 2015

Objectif album souvenir : 15. le journaling





D'ailleurs, Journaling ou journalisation ?



Je parle toujours du Journaling comme ce petit texte que l’on met en plus sur sa page. Ce texte qui apporte des précisions sur la scène, sur les sentiments que nous avons au moment de la prise de la photo ou des sentiments que nous avons là, à l’instant, au moment où nous regardons la photo. 



Mais j’ai découvert récemment que l’on pouvait aussi parler d’une façon globale de journalisation. Je n'utilise jamais ce mot. Ce terme s’utiliserait pour représenter l’ensemble des textes qui se trouvent sur notre page. C’est-à-dire le titre, le texte mais aussi les étiquettes, les autres mots présents sur la page (tamponnés, écrits, collés…). Est-ce la définition exacte ou est-ce une traduction du mot anglais "journaling" ? Si vous connaissez bien ce terme, n'hésitez pas à m'en faire part !






Le journaling



Tout d’abord, une question que l’on peut se poser en pensant à notre album souvenir : quel style allons-nous utiliser ?


Est-ce que nos paroles et nos sentiments seront traduits sur nos pages par de la description ? Par un dialogue ?



Je dirais que pour sensibiliser encore plus la personne à qui nous allons offrir l’album souvenir nous pouvons utiliser le dialogue. Nous parlons à cette personne en lui rappelant des souvenirs, des scènes, des histoires drôles de sa vie. Elle se sentira encore plus impliquée, concernée, agréablement touchée.





Le fond :

Nous avons vu dans «  l’objectif album souvenir 4 : réalisons une page ! » les questions que nous pouvions nous poser avant d’écrire notre journaling en regardant la photo.





Maintenant, intéressons-nous au support.


La forme :

 : Le journaling, c'est une décoration à part entière qui s'intègre à la page. Il faut penser à le placer, à lui laisser une place car il va faire partie de la décoration finale et de la mise en page.


Comment ?

1- Ecriture manuscrite

  • A même la page, avec notre écriture manuscrite
- sur des lignes tracées au crayon à papier puis effacées,
- des lignes droites, des cercles, des vagues, des formes diverses,
- sans modèle particulier, par intuition,
- sur des bandes de papier que nous pouvons couper à la longueur voulue. Les bandes peuvent être collées toutes parallèles ou au contraire elles peuvent se chevaucher et retranscrire un esprit dynamique.











  • Dans des tags, des étiquettes, des formes rondes, rectangulaires, des cartes de project life, etc...



2- Ecriture tapée à l’ordinateur puis imprimée.




3- Pour donner du style, de l’impact à nos mots, nous pouvons

  • varier les formats et caractères de police, mélanger des styles, des lettres, mettre des majuscules ou non,
  • utiliser des transferts, des lettres en pochoirs, des lettres ou des mots découpés dans des magazines...





Matériel utile :



  • Un stylo fin, noir ou de couleur assortie avec le fond et sans acide. La mention "acid free" nous informe que l'encre est dépourvue d'acide ce qui nous promet une bonne conservation des photos. (J’avoue que de mon côté, je ne fais plus attention au "acid free". Mon but est de me faire plaisir, je n’ai pas le désir personnel que mes pages ou mes albums de scrap vivent des générations et des générations. Tout ce que je produits en scrap restera intact le temps que cela durera.) 



  • Des post-it ou un carnet à portée de main. Ils permettent de laisser rapidement sur papier les anecdotes qui se passent sous nos yeux, des conversations ou des phrases entendues à retenir. Ces petits détails pris sur le vif que nous souhaitons garder et inscrire sur une page de scrap.

(j'ai souvent eu des post-it collés sur mon bureau avec des phrases des enfants, des mots ou des conversations que je trouvais trop drôles venant de leur bouche).




Un exemple de scène prise sur le vif. 
Je m'étais empressée de photographier discrètement la scène et j'avais noté sur papier les mots des enfants. 
je trouvais que l'histoire était tellement belle que la page pouvait être sobre et simple (je parle de cette page au passé car elle date de 2010 et d'ailleurs en 2010 c'était mes débuts de patouille avec encre en spray! C'était léger! hihihi)






 Je vous laisse sur cette belle petite anecdote enfantine.

Lundi prochain nous parlerons encore un peu de journaling.


Belle journée à tous !

Merci pour votre fidélité
et bienvenue aux nouvelles par ici !





4 commentaires:

  1. Ton anecdocte est très touchante et la page jolie. Merci pour cet article très fourni en idées!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Blogorel. Une chose est sûre c'est que quand on les écoute, quand on les observe, les enfants sont touchants et nous étonnent! Alors quand on scrape c'est un plaisir de mettre tout ça sur papier, en images ! belle soirée.bisous :-)

      Supprimer
  2. C'est très mignon cette petite anecdote!!! Tu as raison, avec les enfants, il faudrait prendre constamment des notes et on aurait de quoi écrire!!! ;-) Merci pour tous tes conseils!! Bisous!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est vrai! ;-) Merci Christelle. Bisous :-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...